Vous souhaitez quitter votre travail en restauration pour changer de voie ou tout simplement d’employeur ? Utilisez notre exemple de lettre de démission dédié à la restauration.

Retrouvez également d’autres informations plus bas dans cet article, comme par exemple la durée de préavis à effectuer pour démissionner. 😉

Copier l’exemple de lettre démission restauration

OBJET : Démission du poste de [Nom du poste]



Madame, Monsieur,

Je vous informe par la présente ma démission du poste [Nom du poste] que j’occupe depuis le …….. au sein de votre entreprise [entreprise]

Cette démission sera effective à compter de la date de réception de cette lettre.

En accord avec la convention collective nationale des hôtels, cafés restaurants (HCR) du 30 avril 1997,, j’effectuerais mon préavis d’une durée de ………

Après ce délai, je vous demanderai de bien vouloir me transmettre un reçu pour solde de tout compte, un certificat de travail ainsi qu’une attestation Pôle Emploi.

Je vous prie d’agréer l’expression de mes salutations distinguées.

{{Commune}}, le …..

{{Signature}}

ℹ️ Pour utiliser votre lettre de démission dans la restauration, cliquez simplement sur le bouton ci-dessus puis collez le texte sur votre logiciel de traitement de texte (Word par exemple) ou directement dans un Email,  en faisant clic droit de votre souris puis “coller”. Il ne vous reste plus qu’à éditer votre lettre de démission restauration pour l’envoyer.

Retrouvez également tous nos autres modèles de lettres de démission sur notre site internet

Quel est le contenu d’une lettre de démission dans la restauration ?

Pour rédiger un courrier ou un email dans la restauration, vous devez renseigner certains éléments pour éviter les contestations.

  • Votre nom prénom
  • La date d’envoi de la lettre
  • Le nom de l’entreprise de restauration
  • L’intitulé du poste que vous voulez quitter
  • La date d’entrée dans l’entreprise
  • La durée du préavis (qui doit être spécifié dans votre contrat ou convention) 
  • La date de départ effective (c’est à dire après le délai de préavis)

Est-ce obligatoire d’envoyer une lettre de démission dans la restauration ?

Selon la convention collective associée à la restauration, le salarié doit confirmer sa démission par lettre recommandée avec accusé de réception ou lettre remise en main propre contre décharge.

« Le salarié doit confirmer sa démission par lettre recommandée avec accusé de réception ou lettre remise en main propre contre décharge. »

legifrance.gouv.fr

Démissionner sans préavis dans la restauration ?

Le préavis correspond à la période entre l’annonce de votre démission à votre employeur et votre départ effectif de votre poste. La résiliation du contrat prend effet après cette période.

Il est impératif de respecter ce préavis, SAUF si vous obtenez l’accord de votre employeur. 

Vous pouvez donc solliciter dans votre lettre de démission en restauration une suppression ou une réduction de ce délai. Bien que l’acceptation ne soit pas garantie, il est conseillé d’essayer !

Cependant, veuillez noter que si votre employeur refuse et que vous ne respectez pas le préavis, vous pourriez être tenu(e) de lui verser des indemnités compensatrices forfaitaires.

Quelle est la durée du préavis pour démissionner dans la restauration ?

Selon la Convention collective nationale des hôtels, cafés restaurants (HCR) du 30 avril 1997, la durée du préavis sera différente selon votre rôle dans l’entreprise.

Pour un employé :

  • Moins de 6 mois d’ancienneté : 8 jours
  • Entre 6 mois et moins de 2 ans :  15 jours
  • Plus de 2 ans : 1 mois

Pour un agent de maîtrise :

  • Moins de 6 mois d’ancienneté : 15 jours
  • Entre 6 mois et moins de 2 ans :  1 mois
  • Plus de 2 ans : 2 mois

Pour un cadre : 

  • Moins de 6 mois d’ancienneté : 1 mois
  • Entre 6 mois et moins de 2 ans :  3 mois
  • Plus de 2 ans : 3 mois

Est-ce possible d’avoir le chômage après avoir démissionné ?

Non, en cas de démission il n’est pas possible d’avoir le chômage. Sauf pour des raisons spécifiques que vous pouvez retrouver sur le site de Pôle Emploi.

Certains salariés décident de faire des fautes professionnelles pour se faire licencier. En effet, peu importe la faute que vous commettez (simple, grave, lourde..) vous êtes éligible au chômage.

A noter tout de même, que depuis le 18 décembre 2022 l’abandon de poste sera considéré comme une démission et ne permettra plus de bénéficier des allocations chômage.

Des modèles créés avec ❤️

Les modèles offerts sur modèle-gratuit.fr sont des exemples qui doivent être adaptés à leurs contextes d'utilisation. Modèle-gratuit ne sera en aucun cas responsable de potentielles erreurs ou mauvais usage des modèles fournis. Copyright Modèle Gratuit 2022-2023